Sélectionner une page

Exemple d’articles pour le web : Diagnostics immobiliers

Voici un exemple de rédaction web rédigée par les équipes Webtoo

Des dysfonctionnements au niveau de l’assainissement d’une maison peuvent s’avérer être très fâcheux. C’est pourquoi la présentation d’un diagnostic assainissement est très importante au moment d’une vente.

C’est d’ailleurs devenu obligatoire depuis le 1er janvier 2011

 

Le diagnostic assainissement consiste à dresser un état des installations de traitement des eaux usées et des eaux de pluie. Le but est de vérifier si le système mis en place répond aux normes en vigueur. Ce diagnostic concerne les logements qui ne disposent pas de raccordement au réseau public de collecte des eaux usées.

Depuis le 1er janvier 2011, la législation exige la présentation d’un diagnostic assainissement dans tout compromis ou acte de vente

Pour être valide, le diagnostic assainissement doit être réalisé par le service public d’assainissement non collectif de la commune où se situe le bâtiment. Ce dernier établit alors le rapport qui doit figurer dans les documents de la vente.

Le rapport peut alors, soit certifier la conformité des installations, soit indiquer des recommandations ou une liste de travaux à faire en cas de dysfonctionnement.

Le diagnostic assainissement doit par ailleurs être daté de moins de trois ans pour être valable.

Diagnostic assainissement, obligatoire

Les autorités ont décidé de rendre le diagnostic assainissement obligatoire dans un souci environnemental. En effet, un dispositif mal entretenu est une source de pollution pour le sol et les nappes phréatiques. Il offre aussi plus de transparence à l’acheteur qui souhaite acquérir un bien immobilier.

En fonction de l’état des installations d’assainissement, un total de 8 diagnostics peut être exigé à un propriétaire qui souhaite vendre

Les 7 autres sont les diagnostics plomb, amiante, termites, gaz, électrique, performance énergétique ainsi que l’état des risques naturels et technologiques.

Le diagnostic de performance énergétique pour davantage d’économies d’énergie

Différentes études antérieures ont montré que le parc immobilier français est particulièrement gourmand en énergie. C’est ainsi que les autorités ont décidé de rendre obligatoire le diagnostic de performance énergétique pour toute opération de vente et de location de bien immobilier.

La société dans laquelle nous évoluons consomme toujours un peu plus d’énergie au fil des années. Ainsi, après des décennies de consommation à outrance, l’heure est aux économies.

En effet, l’Homme fait face à un des plus importants défis de son existence, celui de l’énergie. Pour faire face à cette situation, diverses mesures ont été mises en place par les autorités dont l’obligation de présenter un diagnostic de performance énergétique (DPE) pour toute opération de vente de bien immobilier depuis le 1er novembre 2006, et depuis le 1er juillet pour la location.

Un DPE est un document à vocation informative

Il renseigne sur la performance énergétique d’un logement en tenant compte de sa consommation en énergie et de son taux d’émission de gaz à effet de serre (GES). Pour être valable, le DPE doit être réalisé par un professionnel indépendant certifié par un organisme accrédité par le Comité français d’accréditation.

Ce dernier se penche alors sur les caractéristiques du logement c’est-à-dire surface, orientation, murs, fenêtre, isolation… ainsi que sur les équipements utilisés dont les systèmes de chauffage et de climatisation. Il estime ainsi la consommation d’énergie et l’émission de GES du logement.

La lecture du DPE est d’ailleurs facilitée par l’existence de deux étiquettes à 7 niveaux, l’étiquette énergie et l’étiquette climat

Elles informent respectivement sur la consommation d’énergie primaire et la quantité de GES émise. Par ailleurs, le diagnostic comprend également des recommandations qui informent sur les mesures ou les travaux à entreprendre pour économiser plus d’énergie et réduire l’émission de GES. Enfin, un DPE a une durée de validité de 10 ans.

Le diagnostic amiante pour protéger les habitants

Dans le marché immobilier, l’acheteur est très protégé par la loi. Cela se reflète par l’obligation au niveau du vendeur de présenter un certain nombre de diagnostics qui assurent plus de transparence sur le bien mis en vente.

Le diagnostic amiante fait partie de ces documents obligatoires

L’amiante est ce matériau miracle très utilisé dans le secteur immobilier vers la fin du 19e siècle. C’est grâce à ses nombreuses propriétés qu’il a séduit les professionnels du bâtiment de l’époque. En effet, l’amiante est alors connu pour sa résistance à la chaleur ainsi qu’aux agressions électriques et chimiques.

Par ailleurs, c’est aussi un bon isolant et il est malléable.

Seulement, l’amiante s’avère aussi être particulièrement nocif pour l’organisme. Des dizaines de milliers de décès sont alors imputés à l’exposition à l’amiante. Toutefois, il a fallu attendre les années 90 pour que son utilisation soit interdite dans plusieurs pays, dont la France.

Le gouvernement français a décidé l’interdiction de l’amiante en 1997

C’est ainsi qu’en cas de vente le diagnostic amiante est obligatoire pour tout logement ou bâtiment dont le permis de construire a été délivré avant le 1er juillet 1997. Un document indiquant la présence ou l’absence d’amiante doit alors être annexé à tous les documents relatifs à la vente.

Pour être valide, le diagnostic amiante doit être réalisé par un professionnel indépendant certifié par un organisme spécialement accrédité

Dans le cas où il y a effectivement présence d’amiante, des travaux de désamiantage doivent être effectués. Dans le cas contraire, un certificat d’absence d’amiante est émis et celui-ci est valable indéfiniment.

D’autres articles sur la thématique santé beauté