Sélectionner une page

Exemple de rédaction web : Montre automatique

Voici un exemple de rédaction web rédigée par les équipes Webtoo

La Montre automatique est néée grâce à l’idée de l’horloger suisse, Abraham Louis Perrelet en 1778.

Malgré l’ancienneté de la technique, elle est toujours très appréciée. Sachant qu’elle n’a pas besoin de batterie pour fonctionner, elle est donc plus écologique que d’autres. Tour d’horizon sur son fonctionnement.

Le créateur de la montre automatique

Les documents qui parlent de la création de la première montre automatique abondent. Nombreux sont les chercheurs et les historiens qui se sont consacrés à cette recherche d‘après les documents écrits de la première montre automatique qui a vu le jour en 1778 à Locle.

D’après les dires et les témoignages écrits contenus dans les différents documents, Abraham Louis Perrelet fut l’inventeur de la montre automatique

Abraham Louis Perrelet, depuis son plus jeune âge, était passionné par la création d’objets pour faciliter et mieux gérer le travail : la création de machines, d’outils et de matériels de précision, y compris l’horlogerie. Depuis toujours, étant passionné, mais aussi soucieux de bien gérer le temps, il a décidé, dès l’âge adulte de se consacrer à la création d’un instrument pour mesurer le temps. Joignant son intelligence à ses idées créatives, il a mis en place un système qui permettait de chronométrer le temps, c’était la montre automatique.

Depuis le début, la montre était faite d’un ressort du barillet qu’un seul mouvement fait remonter le ressort. Ce simple mouvement faisait marcher la montre pendant 8 jours. Plus tard, il chercha un moyen de contrôler la montre, car elle fonctionnait non-stop, pouvant entraîner son éclatement.

Plus tard, elle a été rénovée par Breguet, c’est d’ailleurs le type de montre automatique qui existe de nos jours.

La première description d’une montre automatique s’est faite pour la première fois dans un document de l’Académie française des Sciences de Paris

Qu’est-ce qu’une montre automatique ?

La montre automatique est une montre qui fonctionne toute seule, qui n’a ni besoin d’être remontée, ni de pile pour la faire fonctionner, elle se recharge toute seule par le biais d’un seul mouvement du porteur, notamment par le mouvement du poignet

C’est la montre qui donne l’heure la plus exacte parmi tous les types de montre. Il existe de nombreux types et modèles comme une montre sport, une montre classique, une montre-bracelet, une montre à poche…

Fonctionnement de la montre automatique

La montre automatique est composée de deux côtés : celui du rouage et celui du remontoir.

Le côté rouage, correspond à la partie où se situent les mécanismes qui font fonctionner la montre. Quant à la face remontoir, c’est le côté qui sert à remonter le ressort et pour régler la montre

Pour qu’une montre fonctionne, elle a besoin d’énergie. Pour la montre automatique, un simple geste du porteur suffit. En effet, faire tourner le bouton d’une montre est une source d’énergie, elle n’a pas besoin de pile. Contrairement à une montre électronique, la montre automatique exige que son possesseur fasse tourner régulièrement le bouton du remontoir.

Ce bouton du remontoir est muni d’un ressort pour stocker l’énergie

Il s’agit d’un ressort spiral qui se trouve dans un barillet, une petite cage destinée à stoker l’énergie issue du mouvement de remontage. Cette cage est associée à un tambour de barillet, une sorte de roue qui tourne en fonction du mouvement du ressort qui se détache et tire le tambour de barillet. Une fois que le tambour du barillet est tiré, il y aura une rotation de toutes les roues, ce qui provoque la transmission de l’énergie emmagasinée dans le ressort vers l’échappement. Fait d’une ancre et d’une roue d’échappement, l’échappement va lui aussi à son tour distribuer petit à petit l’énergie au balancier.

C’est cette force transmise vers le balancier qui va permettre l’oscillation du balancier et par la suite, le fonctionnement de la montre

Ce balancier effectue un mouvement périodique, il réalise quatre oscillations chaque seconde. Il est à noter qu’une montre automatique est aussi équipée d’un balancier qui comprend une cheville et un ressort spiral, permettant de maintenir la vitesse normale de la rotation. C’est l’élément principal qui permet le fonctionnement d’une montre.

En effet, la cheville du balancier repose sur un plateau, duquel dépend le mouvement de rotation : c’est celui qui décide si le mouvement de la roue de l’échappement et de l’ancre est permis ou non. C’est seulement dans le cas où le mouvement est accordé que le ressort spiral émet de l’énergie vers la roue d’échappement, qui, à son tour la transmettra vers le balancier.

Une fois l’énergie arrivée vers ce dernier, la montre peut fonctionner