Sélectionner une page

Quel est le bon profil d’un bloggeur ou rédacteur web ?

Sur le web, de nombreux facteurs participent à l’attractivité d’un contenu pour un blog :

  • Comme dans toute offre commerciale, il est nécessaire de proposer un bon produit ou service
  • Il faut être bien référencé
  • La présentation et la mise en avant des idées doit être soignée
  • Les articles doivent être originaux et dans un français irréprochable

Mais si la qualité du contenu éditorial n’est pas l’unique facteur contribuant à la fidélité des internautes, c’est l’un des plus importants car les moteurs de recherche explorent d’abord le contenu. C’est le pilier d’un bon référencement.

Qu’est-ce qu’un texte vendeur sur la toile ?

Qu’il soit destiné à la presse ou à l’internet, un article se décompose en deux grands aspects :

  • L’éditorial : c’est le fond du sujet, l’angle sous lequel on rédige un article
  • Le rédactionnel : c’est la forme du texte, sa structure, l’organisation des idées, mais aussi la grammaire et l’orthographe

Ces deux aspects concourent conjointement à la pertinence d’un texte, à son caractère attrayant et à sa force de persuasion. Il est donc impératif de travailler soigneusement les deux

La question est de savoir si l’apprenti bloggeur a le bon profil pour écrire des articles vendeurs.

Qu’est-ce qu’un bon rédacteur ou blogueur ?

Le profil de l’amateur ou du professionnel peut se décomposer en 6 points :

  1. Il doit maîtriser son sujet. Les connaissances approfondies et l’expertise concourent à la rédaction d’articles originaux
  2. Ses capacités d’analyse, de synthèse et de jugement doivent lui permettre d’étancher rapidement la soif d’information des lecteurs, tout en les poussant à approfondir leurs connaissances
  3. Avoir un bon style rédactionnel est également indispensable, car des textes agréables à lire, aérés et bien structurés facilitent la lecture et la compréhension rapide du sujet. L’internaute prend alors du plaisir et se plonge en profondeur dans le contenu éditorial. L’orthographe et la grammaire sont évidemment des points importants qui rendent la lecture d’autant plus agréable
  4. Écrire pour le web réclame des connaissances de base en référencement. Il ne faut pas oublier que les moteurs de recherche sont aussi des lecteurs, et qu’ils ont leur propre méthode de lecture. Sachant cela, un bon auteur doit impérativement maîtriser les outils bureautiques afin de structurer correctement ses textes
  5. L’amour de la rédaction est un point fondamental. Comme pour toute autre chose, le plaisir et la passion donnent des ailes
  6. Enfin, le temps est un facteur déterminant, car il faut être disponible pour bien écrire

Différence entre blogueur amateur et rédacteur professionnel

L’amateur écrit par plaisir et maîtrise son sujet, mais il n’a pas pour autant le profil du bon rédacteur. Il peut alors sous-traiter l’écriture de ses articles à un professionnel.

Cependant, le sous-traitant ne connait pas forcément le sujet aussi bien que son commanditaire qui doit donc être capable de transmettre son expertise et ses connaissances.

La réussite d’un transfert de compétence dépend essentiellement de la qualité du briefing. Meilleur est le brief, meilleur sera le fond des articles

Le sous-traitant n’aura plus qu’à se documenter pour affiner l’aspect éditorial. En bon professionnel, il soignera l’aspect rédactionnel.

Les moyens à mettre en place dépendent des enjeux du blog

  • Pour un blog personnel sans enjeu commercial ou de trafic, seule la passion compte. Les erreurs sont courantes et n’ont pas de conséquences fâcheuses
  • Si le blog a des enjeux commerciaux et de monétisation, il faut mieux sous-traiter la mission à des professionnels
  • Attention à la rédaction pas chère