Sélectionner une page

Comment désoptimiser son site web après une pénalité ?

Avec le remue-ménage qu’ont causé Google Panda et Pingouin, la grande tendance seo est à la désoptimisation. Voyons comment procéder

Travailler son profil de lien

Dans la thématique du netlinking de site internet, Google ne se contente pas de pénaliser les sites qui possèdent un grand nombre de liens entrants de mauvaise qualité, il sanctionne aussi les sites égoïstes. Comprenez, les plateformes qui n’ont aucun lien sortant et qui ne propagent donc pas leur page rank.

Sachant que Google se range toujours du côté de l’internaute, un site doit se soucier de l’expérience utilisateur. Ce qui se traduit justement par des liens pointant vers d’autres sources qui permettront aux internautes d’approfondir leur lecture.

Concrètement, la désoptimisation en termes de netlinking revient à augmenter le nombre de liens sortant tout en réduisant le nombre de liens entrants de mauvaise qualité

Attention, un mauvais lien se caractérise par la pauvreté du contenu de la page source et non par un faible page rank de la page en question. Il n’est donc pas nécessaire de supprimer l’intégralité des liens entrants, seuls ceux provenant de sites présentant du mauvais contenu doivent être éliminés.

D’autre part, il semblerait que Google tienne compte des liens postés sur les sites en no-follow, car cela lui montre que l’objectif du référenceur n’est pas de suroptimiser.

Plusieurs experts se sont d’ailleurs accordés sur cette conclusion lors du SEO Camp Beach en juin dernier. Une bonne désoptimisation peut donc passer par un travail de link building en no-follow selon la gravité de la pénalité

Éliminez les ancres « parfaites »

Beaucoup ont pris l’habitude de créer du contenu dans l’unique but de multiplier les ancrages de liens internes, mais Google n’est plus dupe. Des ancres comportant exactement les mêmes mots clés que la page de destination ou que son url ne feront qu’alerter le moteur.

Il en va de même si le lien est externe au site. Un lien ancré « parfaitement » sur des mots clés identiques ou expressions proches et publié massivement sur plusieurs plateformes en do-follow sera considéré comme du spam.

Dans ce cas, supprimez tous vos post ou commentaires contenant des ancres optimisées (si possible)

Concernant les ancres internes au site, il faut supprimer toutes celles qui n’ont pas de réel intérêt dans le cheminement du lecteur. Pour celles qui sont nécessaires, c’est-à-dire qui renvoient vers un article du site qui complète une information, préférez des ancres du type « Cliquez ici » ou « En savoir plus ».

Vous pouvez également remanier le code pour placer certaines ancres en no-follows tout en gardant d’autres en do-follow.

Noyez les mots clés

Si vous avez pratiqué le bourrage de mots clés, il vous faudra produire de nouveaux contenus sans aucune optimisation pour diluer la densité d’expressions clés et vous devrez revoir l’intégralité de vos textes pour remplacer vos termes clés par des synonymes ou expressions voisines.

Idéalement, essayez d’identifier les pages qui ont été pénalisées pour supprimer et remplacer leur contenu sans modifier l’intégralité du site. Si le domaine tout entier de votre site est dans le collimateur de Google, une refonte totale peut s’imposer.

Optez pour des textes de qualité et bien hiérarchisés

Produite des textes qui intéressent les lecteurs, qui les incitent à partager sur les réseaux sociaux et qui les font rester longtemps est capital pour obtenir les grâces de Google.

Un site sur-optimisé, mais dont les contenus sont très populaires et parfaitement hiérarchisés en terme de balisage a moins de chance d’être pénalisé, car Google estimera que le site en question propose des articles pertinents. Il répond donc à l’objectif de satisfaire l’internaute. Mais cela reste une hypothèse, car chacun sait que Google ne dévoilera jamais tout sur ses algorithmes.

On peut néanmoins affirmer que si l’intégration de nouveaux textes de grande qualité ne suffit pas pour faire lever une sanction, cela permet d’accélérer le processus de sortie de pénalité, car des articles intéressants amélioreront forcément le taux de rebond du site. Un facteur qu’apprécie beaucoup Google.

Conclusion

Selon les cas, la production de nouveaux contenus peut suffire à désoptimiser un site, car la densité de mot clé diminue tout comme celle des liens entrants. L’optimisation systématique des ancres n’est plus à recommander.

Sachant que Google pénalise rarement la totalité des pages d’un domaine, il faut déceler celles qui ont subi une sanction pour faire une désoptimisation ciblée et efficace.

Si tout le domaine est pénalisé, une refonte complète du site s’impose.

Conseils Webtoo

Si vous n’avez pas la possibilité de supprimer des liens entrants de mauvaise qualité, vous pouvez les désavouer auprès de Google. Après lui avoir soumis les liens toxiques, il ne les prendra plus en considération pour déterminer votre notoriété.

Contactez nous

Tel : 01 84 17 24 38

Agence de référencement Webtoo » Comment désoptimiser son site internet après une pénalité ?