Sélectionner une page

Les 6 règles pour rédiger un texte pour le web

La rédaction web est une science codifiée par des règles très précises qui sont imposées d’une part par le mode de lecture rapide et en diagonale des internautes et d’autre part par les contraintes des moteurs de recherche.

1/ Richesse du contenu

La première règle est la richesse du contenu : Un internaute qui cherche des idées de fond les trouvera de toute façon sur un site internet. Faites alors en sorte que ce soit sur le vôtre.

Ne cachez pas d’information. Au contraire, devenez la source d’information principale de votre communauté, de votre tribu, elle vous en sera reconnaissante

Un des grands objectifs du webmarketing est de créer sa propre communauté de suiveurs. La base de cette stratégie est de créer du contenu exceptionnel.

N’hésitez pas à créer un blog et postez y régulièrement vos idées et l’actualité de votre métier

2/ Ergonomie sans faille

La deuxième règle est l’ergonomie : Des textes simples, clairs, concis, pas trop longs, des phrases courtes, faciles à lire.

Mais surtout, ne suroptimisez pas vos textes !

Ne répétez pas les mots clés sur lesquels vous aimeriez être en première position, ça n’est plus la bonne méthode pour améliorer ses positions dans les SERP.

Est ce qu’un magazine papier qui répéterait 20 fois le même mot clé par page serait agréable à lire ? Non ; Alors, ne faites pas la même chose sur votre blog.

Il faut écrire naturellement pour le web, il faut penser à l’internaute

Si l’internaute vous relaye dans les réseaux sociaux, s’il twitte votre article, s’il passe du temps à le lire, s’il rebondi sur une autre page, vous aurez les faveurs des moteurs de recherche.

3/ Respect des balises et de la structure des textes

Il est nécessaire d’écrire deux titres :

Le titre pour le lecteur est dans l’article. C’est la balise H1

Le titre du présent article est : Les 6 règles pour bien écrire pour le web

Le second pour les moteurs, c’est le <title>

Il qui doit être rédigé avec la plus grande attention, car c’est une des toutes premières balises que le moteur va analyser.

C’est le <Title> qui sera affiché dans les résultats de recherche et qui sera le premier contact visuel de l’internaute avec votre texte

Il doit être extrêmement bien pensé, il doit être court, accrocheur, direct et différent du titre de l’article. Par exemple, le <title> du présent l’article est : Les 6 règles pour rédiger un texte pour le web

La meta description doit, elle aussi, être rédigée avec soin. Elle résume le contenu de l’article et se positionne sous le title et l’url dans les résultats de recherche. La meta description du présent article est « Richesse et ergonomie, mises à jour régulières et ligne éditoriale claire, pas de duplicate content et balisage précis : Les 6 conseils »

En résumé, <title> et meta description doivent donner envie de cliquer sur le lien.

Ci-après un exemple de <Title> et meta description bien faite

exemple de résultat google

 

 

Le <Title> et la meta description doivent être indexés avant de s’afficher tel quel, il faut patienter un peu ou plus longtemps en fonction de votre site.

Il faut ensuite structurer les textes avec des sous titres, des paragraphes, une seule idée par paragraphe. Une fois fait, pensez à intégrer un petit chapeau (une introduction) qui résume l’article et donne envie de le lire.

N’oubliez pas la conclusion ou un conseil. Ca n’est pas obligatoire, mais ça donne une valeur ajoutée éditoriale.

Bref, c’est comme en classe de terminale quand on passe le bac : Il faut faire un plan

4/ Mettre régulièrement à jour le contenu

La quatrième règle est de passer du temps à mettre à jour le contenu rédactionnel.

Pour les internautes

Rédiger régulièrement, faites des mises à jour régulières et simples toutes les semaines plutôt qu’une refonte majeure du site tous les six mois. Rappelez vous qu’un internaute ne reviendra sur votre blog que parce qu’il y trouve du nouveau contenu. Dans le cas contraire, il vous aura peut être oublié quelques minutes après son passage.

Les débuts d’une expérience de blogging sont toujours faciles et enthousiasmantes. Mais au bout de quelque temps, le quotidien revient au galop et on passe naturellement le blog après la recherche de clients.

C’est à ce moment qu’il faut se rappeler que ce travail de rédaction est générateur de nouveaux clients et de chiffre d’affaires.

Pour les moteurs

Ah, les algorithmes des moteurs de recherche, que ne faut il pas faire pour être aimé !

Caffeine est l’algorithme qui gère entre autres la fréquence de Crowl et d’indexation des articles.

Plus un site donne de matière à Caffeine, plus souvent ce dernier passe vérifier s’il y a des nouveaux articles à indexer

Certains sites et blogs populaires mettent du contenu en ligne plusieurs fois par jour. Google crowle et indexe les articles parfois quelques secondes après leur mise en ligne.

Si vous ne rajoutez pas de contenu régulièrement, la fréquence de crowl pourra se calculer en semaines.

Créer du contenu d’expert est un investissement sur le moyen et long terme pour consolider ses positions dans les SERP, ça n’est pas une perte de temps

5/ Respect de la ligne éditoriale, ne pas se disperser

Respectez la ligne éditoriale

Remettez à plus tard l’idée d’élargir la thématique si vous manquez de temps, mais gérez avec sérieux ce que vous mettez en ligne.

Ne pas se disperser

La ligne éditoriale du blog doit être le reflet de votre métier

Si vous vendez des chaussures, parlez de mode car ce sont des marchés liés, mais ne parlez pas d’éducation ou de BTP. Avez vous déjà vu une émission médicale à la télé qui parle d’autre chose que de médical ? Non ? Eh bien faites de même.

Devenez un expert de votre métier sur internet

6/ Pas de Duplicate Content

Mais surtout, ne faites pas de copié collé (duplicate content), parce que les moteurs s’en aperçoivent immédiatement et ils n’aiment pas du tout !!

Mais ce qui compte le plus, c’est de vous créer une vraie identité, de vous démarquer de vos concurrents. Et le plagia est la pire méthode pour se différencier et capter l’attention des internautes

Nous pourrions citer le nom d’un concurrent qui se contente de recopier nos articles en les réécrivant. Peu importe, c’est webtoo.fr qui est lu. Le concurrent est relégué dans les pages profondes de Google. Qu’il commence à analyser son marché et à rédiger de bons articles, il progressera.

On peut réécrire assez facilement des articles thématiques ou d’actualité, mais il est très compliqué de réécrire des analyses  pertinentes d’expert